Le Contexte

Un Constat, Nos Ambitions

Aujourd’hui, il n’est pas besoin de longs discours pour prendre toute la mesure de l’extraordinaire complexité des équations que la société française se doit, selon nous, d’apprendre collectivement à résoudre pour créer les conditions d’une nécessaire réinvention et, par là-même, faire naître la dynamique d’une cohésion sociale à renouveler.

Eloquents, tous les indicateurs sont en effet au rouge : crise économique au long cours, taux de chômage et de sous-emploi élevés, phénomènes rampants de déclassement, paupérisation des classes moyennes et sur-précarisation des moins favorisés, éclatement de la famille nucléaire et multiplication des foyers monoparentaux, problématiques persistantes de mal-logement, de solitudes et d’isolement, vieillissement de la population, perte de valeurs et de repères qui mettent en péril le « savoir-vivre ensemble »…

Sur le plan plus spécifique de la santé et de l’accès aux soins, alors même que :

  • La France figure parmi les pays les plus développés de la planète,
  • Son modèle sanitaire et social est régulièrement vanté par les gouvernements qui se succèdent,
  • Les intentions, réflexions et initiatives autour de la maladie et de la fin de vie sont foison,
  • Les dispositifs sanitaires et sociaux sollicitables n’ont jamais été aussi abondants…

… le constat est toutefois sans appel : le système actuel de soin et les effets induits par ses réformes successives éprouvent chaque jour davantage les plus démunis, tant dans leur chair que dans leur cœur, que dans leur âme.

Nous constatons en effet que la lourdeur et la complexité administrative du recours aux prestations sociales, le coût important de certaines prises en charge thérapeutiques (dépassements des honoraires des praticiens et des frais de pharmacie), de même que les déremboursements toujours plus nombreux des produits pharmaceutiques et les non remboursements de produits et matériels pourtant indispensables aux soins et aux traitements, accroissent inexorablement les inégalités face à la maladie.

Or, nous savons que lorsque la maladie touche un homme, une femme, un enfant, elle constitue déjà en soi un véritable défi pour la personne et ses aidants naturels, lesquels se trouvent alors souvent engagés dans un combat vital. L’affection de longue durée, la pathologie dégénérative, la maladie incurable, ne laissent aucun répit : elles exigent de chacun, devenu patient ou aidant, une mobilisation de tous les instants et toute l’énergie dont ceux-ci sont capables pour tenter de faire face.

La maladie constitue à l’évidence un facteur de fragilisation majeure de la personne. Quand, de surcroît, elle se combine à tout ou partie des difficultés et autres accidents de vie évoqués plus haut – comme autant d’obstacles supplémentaires sur le chemin de la guérison ou d’une fin de vie digne – la situation nous apparait proprement insupportable.

C’est avec le refus marqué de céder à l’impuissance, la ferme volonté de contribuer à infléchir les tendances actuelles et de rétablir certains équilibres, que le Fonds ASPADO s’est donné pour missions de soutenir et de prêter assistance aux personnes malades confrontées à des situations de très grande précarité sanitaire, financière, psychologique et sociale.

VignettesContexte

Appels à Projets